C’était Radio Esperanzah! 2007

Et voilà, après plusieurs mois de travail, près de 6 jours de direct, l’édition 2007 de Radio Esperanzah! s’achève. Tout ça à commencer par une grosse chaleur et s’est terminé par une voiture au garage, mais tout le reste s’est merveilleusement passé.

Reste un peu de matériel à ramener, quelques DVDs à graver, des émissions à mettre encore en ligne et plein de choses à raconter.


Le studio de Radio Esperanzah!

C’est l’heure des chiffres : 70 heures de programme, 50 heures de direct, 40 heures de programme déjà en ligne, plus de 2000 auditeurs en direct, déjà 2600 auditeurs et 70Go de traffic sur les programmes en ligne (sur le site et en podcast), 5 heures de concert en direct écoutés par plus de 1000 auditeurs, près de 30 heures de captations de concert …


Toute l’équipe Radio et Web au travail


C’est l’heure aussi de remercier plein de gens :

  • une équipe de rédactrices et de rédacteur (Alice, Delphine, Nadège et Vincent) qui ont fait chauffer le stylo pour permettre aux internautes de suivre le contenu de la radio,
  • Sophie, Greg, Tamara qui ont relevé le défi de la post-prod avec l’aide d’Audacity et à qui l’on doit les 40 heures des programmes déjà en ligne,
  • toutes les équipes des radios partenaires qui ont fait cette belle radio,
  • Fred et 48FM, Debs et Radio Campus Bruxelles pour tout le matériel prêté,
  • Bastien, qui a encore usé les pavés de l’abbaye pour poser quelque chose comme 1 kilomètre de cable réseau, qui a été là le jour comme la nuit pour tenter l’infaissable,
  • Balbinus, qui a géré une grande partie de l’antenne, avec stress et brio,
  • Flow qui a passé de longues heures à se casser la tête sur l’infra avec moi,
  • un petit avec une casquette pour nous avoir fait confiance et qui nous à permis une nouvelle fois de retransmettre un concert exceptionnel (merci aussi à Waka et ABB),
  • Arnaud et Linux Azur pour les quelques gigas de relais icecast du lundi soir,
  • tous les auditeurs de Radio Esperanzah! :-)


Le dispositif pour remonter le concert du lundi jusqu’au studio

C’est aussi l’heure d’expliquer tranquillement comment tout ça a été techniquement possible. Une grosse dose de logiciels libres, un peu de matériel et mélanger doucement. Je vais tacher de coucher sur ce blog quelques unes de nos recettes.